L’intelligence obscurcie: résultat de l’endurcissement du coeur

Dans sa lettre aux Ephésiens, après avoir parlé de ne plus être de petits enfants ballottés comme des barques par les vagues et emportés çà et là par le vent de toutes sortes d’enseignements, à la merci d’hommes habiles à entraîner les autres dans l’erreur, Paul écrit : “Voici donc ce que je vous dis, ce que je vous déclare au nom du Seigneur: vous ne devez plus vivre comme les païens, qui suivent leurs pensées vides de sens. Ils ont, en effet, l’intelligence obscurcie et sont étrangers à la vie que Dieu donne, à cause de l’ignorance qui est en eux et qui provient de l’endurcissement de leur cœur” (Ephésiens 4: 17-18 BDS). Dans l’original, il y a deux termes derrière le terme païens. Il y a le terme loipoy qui signifie le reste, et le terme ethnos qui signifie multitude, nations. Ainsi, le terme païens ici a le sens suivant : le reste des multitudes. Paul dit que le reste des multitudes, sous-entendu ceux qui ne suivent pas Jésus-Christ, suivent leurs pensées vides de sens. Ils suivent donc des manières de penser qui sont non-conformes à Jésus-Christ, non-conformes à l’amour tel qu’il l’a révélé. Dieu est amour. Et les actions découlent des manières de penser.

Intelligence obscurciePaul laisse comprendre que les pensées vides de sens proviennent du fait d’avoir une intelligence obscurcie et d’être étranger à la vie que Dieu donne. Jésus-Christ est la référence de la vie que Dieu donne, une vie conforme à l’amour. Et Paul nous fait savoir que la cause de l’intelligence obscurcie, et le fait d’être étranger à la vie que Dieu donne, est l’ignorance. Paul continue en disant que:

L’ignorance provient de l’endurcissement du cœur.

Il peut y avoir un certain nombre de raison pour lesquels le cœur s’est endurci, mais la principale est une méconnaissance de l’amour de Dieu et de ses caractéristiques. Dieu est amour. C’est la connaissance de la vérité qui sanctifie, qui libère du péché, c’est-à-dire qui libère des fausses manières de penser. Il faut savoir qu’il y a quatre obstacles principaux à la connaissance de la vérité :

  • Le manque d’information : il s’agit simplement du fait de ne pas être suffisamment informé. Parfois on croit savoir, mais il nous manque des informations. On ne peut tirer des conclusions personnelles qu’à partir de l’information dont on dispose personnellement. Et pour certaines informations, on s’appuie parfois sur d’autres individus qui ne peuvent tirer des conclusions personnelles qu’à partir de l’information dont ils disposent eux-mêmes. Ceci peut amener un grand nombre de gens dans l’erreur lorsque l’information n’est pas vérifiée par les individus eux-mêmes.
  • La tromperie : il s’agit d’avoir reçu des informations fausses. Que ce soit par des gens bien intentionnés ou désireux de tromper les autres, le résultat est le même: une fausse information.
  • Les à priori : ce sont les raisonnements ou conclusions prématurés qui sont établis avant tout examen approfondi. Ces à priori amènent à de faux raisonnements, à de fausses conclusions ou à d’autres à priori.
  • Les préférences : il s’agit là des préférences personnelles, de ce qui nous convient le mieux, ce qui nous arrange bien, même si l’on sait que ce n’est peut être pas conforme à la vérité.

C’est quatre point sont à la fois des obstacles à la connaissance de la vérité mais peuvent aussi contribuer à l’endurcissement du cœur. Par exemple, certaines personnes qui ont été trompées peuvent s’endurcir et avoir tendance à rejeter certaines nouvelles informations par crainte d’être trompées à nouveau. Il y aura là des à priori en provenance de tromperies, par exemple, et possiblement certaines préférences qui viendront faire obstacle à la connaissance de la vérité… Ou par exemple, certaines personnes peuvent rejeter certaines informations nouvelles, simplement par crainte que si ces informations qu’elles n’avaient pas précédemment sont vraies alors cela signifierait qu’elles ont été trompées jusque-là sur ce qu’elles croyaient. C’est pourquoi, il est important de prendre soin de son cœur et de ne pas le laisser s’endurcir. Ceci est fondamental pour la connaissance de la vérité qui sanctifie et ne pas être étranger à la vie que Dieu donne.

Ainsi, lorsqu’il est écrit : “Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie” (Proverbe 4:23 NEG79), il ne s’agit pas de mettre une carapace de protection qui endurcit le cœur, mais il s’agit de le garder tendre, perméable à Dieu et à son amour démontré en Jésus-Christ, ouvert à la vérité. Car un endurcissement du cœur a pour aboutissement d’être étranger à la vie que Dieu donne, et d’être ignorant avec une intelligence obscurcie.