L’importance de l’apologétique

L’apologétique est un mot issue du grec (απολογία) qui signifie “donner une réponse à”. L’apôtre Pierre dit : “Soyez toujours prêts à défendre l’espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison, mais faites-le avec douceur et respect, en gardant une bonne conscience…” (1 Pierre 3:15b-16 – S21)

Ainsi, l’apologétique n’est pas simplement à considérer comme nécessaire uniquement pour faire face aux personnes athées, mais elle est importante pour répondre à toute croyance, quelle qu’elle soit. Pour pouvoir donner des réponses à des questions, il faut déjà y avoir répondu pour soi-même. L’apologétique est donc une nécessité pour soi-même, par préoccupation de la vérité. Et le partage au sujet de la vérité se doit d’être immergé dans l’amour, pour nous permettre de grandir en tout point de vue (cf. Ephésiens 4:15).

ApologétiqueL’apologétique comprend certaines responsabilités, elle donne des réponses aux questions dures et aux questions douces. En apologétique, par “question dure” il faut comprendre non un degré de complexité à résoudre, mais un degré de difficulté parce qu’une question dure est semblable à une mise en lumière essayant de donner une explication, par exemple à l’existence de Dieu, alors qu’il semble y avoir tellement d’indications contraires. Une “question douce” est une question où l’on fait face au contexte des problèmes et essaye de se donner un modèle du cadre dans lequel cette question peut être répondue. Ainsi, pour chaque texte il doit y avoir un contexte, autrement cela se termine en devenant un prétexte. Typiquement, lorsqu’on utilise simplement des idées pour satisfaire sa propre zone de confort, par peur d’être ébranlé dans son système de croyances, ceci n’a rien à voir avec ce qu’est l’apologétique. L’apologétique essaye précisément d’amener l’auditeur (c’est-à-dire le vis-à-vis) dans une zone de confort avec la réponse qu’on lui propose, en clarifiant la prétendue vérité autant que nécessaire, donnant des réponses aux questions “dures”. L’apologétique se doit d’être motivée par une préoccupation sincère et honnête de la vérité, car les réponses données face aux questions “dures” mettent d’elles-mêmes en évidence les réelles motivations, et l’absence de sincérité et d’honnêteté le cas échéant.

Vous agissez en fonction de ce que vous croyez


Apologétique 3On ne peut pas se permettre de négliger les fondations d’un édifice, et ce indépendamment de l’édifice lui-même. Un édifice érigé sur des fondations qui ne sont pas saines et solides est voué à sa destruction ou à fonctionner différemment de sa raison d’être. Lorsque vous établissez une vision du monde, peu importe comment vous prenez vos décisions sur le moment où elles se présentent à vous, il y a une sous-structure, une fondation, sur laquelle ces décisions sont prises. En d’autres termes, vous prenez vos décisions basés sur des idées plus larges que le sujet de ces décisions, des idées auxquelles vous avez déjà soumis votre conscience, et cela fourni le contexte dans lequel vous prenez vos décisions quand des options se présentent à vous. Par exemple, vous ne prenez pas soudainement une décision s’il faut mentir ou pas sur votre déclaration d’impôts, mais vous avez déjà établi si vous allez être pragmatique dans ce que vous faites ou si vous allez avoir un système de valeurs pour faire face à vos décisions.

La foi n’est pas «vois et tu croiras», mais «crois et tu verras»

La foi, c’est la ferme assurance des choses qu’on espère, la démonstration de celles qu’on ne voit pas” (Hébreux 11:1 – S21). Bien que la foi ne réponde pas à la vue ou à la sagesse tout humaine, il y a cependant de bonnes raisons de croire. Ce sont quelques unes de ces raisons qui sont présentées sous cette rubrique d’Apologétique. Toutefois, il faut savoir que la raison elle-même, sans le moyen de la foi, ne produira pas les conséquences de la foi elle-même. Car c’est la foi qui est la condition pour une démonstration des choses qu’on ne voit pas. Mais le fait est que la raison, honnête et conforme à la connaissance de la vérité, ne peut que pousser à la foi en Jésus-Christ qui amène à faire l’expérience concrète de certaines réalités qu’on ne peut pas voir sans le moyen de la foi. Car la foi change le visible et le visible sans la foi peut s’avérer trompeur si on ignore certaines réalités invisibles…

Apologétique 2