L’Esprit donné en accueillant avec foi la Bonne Nouvelle

IMG_2430Tout au long de l’histoire biblique, nous voyons Dieu donner son Esprit à des hommes qui se sont tournés vers Lui et se retrouvaient alors à accomplir des choses extraordinaires, au-delà de leur propre capacité humaine. Dans Genèse 41, on voit le pharaon, qui pourtant ne marchait pas avec l’Éternel, faire le constat suivant face à Joseph: “Trouverions-nous un homme aussi compétent que celui-ci en qui habite l’Esprit de Dieu?” (Genèse 41:38 BDS). On voit Dieu donner son Esprit, à ceux qui sont tournés vers Lui et placent leur confiance en Lui. Et sa gloire est ainsi révélée par l’accomplissement de ses œuvres qui sont bonnes. Mais aucun des hommes qui ont précédé Jésus n’a accompli que les œuvres du Père qui sont bonnes, parce qu’ils ne l’avaient jamais vu. Par leur manière de penser, modelée par le père du mensonge qui est le meurtrier dès le commencement, même les hommes qui marchaient avec l’Éternel et qui avaient reçu son Esprit, accomplissaient aussi les œuvres du Malin qui sont contraires à l’amour. Les hommes étaient incapables de discerner entre l’Esprit de l’Éternel et d’autres esprits (voir Jean 8:48, 10:20, Marc 2:7, 14:64). Et ceci, parce qu’ils ne connaissaient pas le Père tel qu’il est véritablement (cf. Jean 16:2-3, Jean 17:6, 25-26). L’image de l’Éternel qui était ainsi transmise par les hommes du peuple de l’Éternel, inclus ceux qui avaient reçu l’Esprit de l’Éternel, était déformée et ne poussaient pas les hommes à se tourner vers l’Éternel (voir Jean 10:8-10). Au contraire, la tendance était de pousser les hommes loin de l’Éternel, ou de les maintenir tournés vers l’Éternel par un esprit religieux et une justice du mal pour le mal envers leurs ennemis, faussement prétendue justice de Dieu, par ignorance. Ainsi, toutes les actions des hommes prétendues au nom de l’Éternel ne sont pas toutes conformes à l’Esprit de l’Éternel (ex: 2 Rois 1:9-15, Luc 9:51-56).

Mais l’Éternel est venu Lui-même, en chair et en os en la personne de Jésus-Christ, montrer la vérité à son propre sujet. Il a ainsi démasqué les œuvres du Malin. Il a aussi montré sa volonté de donner Son Esprit à tous les hommes qui se tournent vers Lui, afin qu’ils puissent être délivré du mal qui est en eux. Cette délivrance se produit par la vérité qui est en Christ et dans laquelle son Esprit conduit. Ce salut est en Jésus-Christ. Et le don de l’Esprit de l’Éternel, le même qui était en Christ, est Celui par lequel il marque tous ceux qui appartiennent à Dieu. Les Écritures montrent Esaïe apercevoir déjà cette réalité que l’Éternel désirait : “Il en sera ainsi jusqu’à ce que l’Esprit soit répandu sur nous d’en haut, et alors le désert deviendra un verger, et le verger sera semblable à la forêt. Le droit habitera dans le désert, et la justice dans le verger. Le fruit de la justice (justice/droiture) sera la paix. L’effet de la justice (justice/droiture), ce sera la tranquillité et la sécurité à tout jamais. Mon peuple habitera un domaine de paix dans des demeures sûres, dans des maisons tranquilles. La forêt tombera, abattue par la grêle, et la cité tombera au plus bas. Bienheureux serez vous: vous sèmerez partout le long d’eaux abondantes et vous pourrez laisser les bœufs comme les ânes en liberté” (Esaïe 32:15-20 BDS). Jésus, par une démonstration de la vérité au sujet de l’Éternel, Dieu est amour et l’amour ne commet pas le mal, attire les hommes vers Dieu (cf. Jean 12:32, 14:6), pour qu’ils se tournent vers Lui et fassent appel à Lui afin que ceux-ci reçoivent son Esprit.

Esprit donnéDans le livre de Joël, on voit déjà ce désir de Dieu de déverser son Esprit sur tout le monde, lorsque Joël dit au nom de l’Éternel : “Après cela, moi, je répandrai mon Esprit sur tout le monde: vos fils, vos filles prophétiseront. Vos vieillards, par des songes, vos jeunes gens, par des visions, recevront des révélations. Et même sur les serviteurs, sur les servantes, moi, je répandrai mon Esprit en ces jours-là…” (Joël 3 BDS).

Avant de s’en retourner vers le Père, Jésus a dit à ses disciples: “il vaut mieux pour vous que je m’en aille. En effet, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous. Mais si je m’en vais, alors je vous l’enverrai“. Jésus leur dit aussi : “Quand l’Esprit de vérité sera venu, il vous conduira dans la vérité tout entière…“, “Il manifestera ma gloire…“, “le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit moi-même (Jean 16:7, 13, 14, 14:26 BDS). Ainsi, c’est Jésus qui envoie l’Esprit, mais Jésus et le Père ne font qu’un (cf. Jean 10:30). C’est cet Esprit qui manifeste la gloire de Dieu et qui conduit le disciple de Jésus dans la vérité tout entière, à travers les paroles que Jésus a prononcées. C’est cet Esprit dont le fruit produit est “l’amour, la joie, la paix, la patience, l’amabilité, la bonté, la fidélité/foi, la douceur, la maîtrise de soi” (Galates 5:22-23 BDS). Ce fruit, l’Esprit le produit en abondance, ce qui prouve ainsi que le croyant est réellement disciple de Jésus (cf. Jean 15:8), attaché aux paroles de Jésus (cf. Jean 8:31). C’est l’action de cet Esprit dans la vie du croyant qui est l’adoration véritable que Jésus annonce à la Samaritaine: “Crois-moi, lui dit Jésus, l’heure vient où il ne sera plus question de cette montagne ni de Jérusalem pour adorer le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient du peuple juif. Mais l’heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père par l’Esprit et en vérité; car le Père recherche des hommes qui l’adorent ainsi. Dieu est Esprit et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent par l’Esprit et en vérité” (Jean 4:21-24 BDS). Jésus laisse comprendre que ceux qui l’ont précédé n’étaient pas de vrais adorateurs. La véritable adoration n’est pas ce que pourrait produire l’homme par ses propres efforts. L’adoration ne consiste pas non plus en un culte rendu sur une montagne ou dans un temple de pierre, comme l’ont fait ceux qui ont précédé Jésus, mais il s’agit de ce que produit l’Esprit de Dieu dans la vie de l’homme qui place sa confiance en Dieu, et qui est attaché à la vérité que Christ a révélée. L’exemple parfait de l’adoration, par l’Esprit et en vérité, dont Jésus parle c’est: Sa propre vie.

Alors la question à se poser est la suivante: Comment Jésus donne-t-il son Esprit? Comment être rempli de l’Esprit de Dieu et voir son fruit grandir en nous?

Le désir d’être rempli de l’Esprit de Dieu et d’expérimenter la plénitude de la vie de Christ, avec toutes les bonnes caractéristiques que produit l’Esprit Saint, est en général présent chez de nombreux croyants. On peut entendre toutes sortes de prières qui vont dans le sens d’exprimer ce désir, avec parfois une recherche assidue à ce que l’Esprit Saint se manifeste, conscient de la nécessité de l’intervention de l’Esprit de Dieu. Mais bien souvent la sincérité de cette démarche semble insuffisante et infructueuse, et la réalité de l’Esprit de Dieu quelque peu aléatoire, un peu comme si l’Esprit Saint agissait au bon vouloir de Dieu et que sa volonté était fluctuante. Mais cette inconstance apparente de l’action de l’Esprit et de la volonté de Dieu n’est clairement pas ce que l’on observe dans la vie de Jésus, ni dans celle des apôtres et disciples de Jésus qui est décrite dans le livre des actes ou dans les lettres du Nouveau Testament. Dieu n’est pas inconstant.

Paul donne une réponse à la question: comment Dieu donne son Esprit? Il le fait dans sa lettre aux Galates. Ceux-ci avaient commencé en expérimentant la vie de l’Esprit, la grâce de Dieu à laquelle on accède au moyen de la foi. Mais ils avaient progressivement commencé à mélanger la grâce et la loi de Moïse, ne comptant plus alors uniquement sur la grâce de Dieu en Jésus-Christ par le moyen de la foi seule, mais comptant sur leur obéissance aux prescriptions de Moïse pour obtenir la faveur de Dieu et essayer de voir ainsi la sanctification se produire. Et ce mélange de la grâce avec les prescriptions de Moïse chez les Galates amène Paul à réagir sans compromis et de manière assez directe. En sorte qu’il n’évoque aucune louange au sujet des Galates dans l’introduction de sa lettre, contrairement à toutes ses lettres adressées aux autres églises. Car Paul sait que ce mélange de la grâce et des prescriptions de Moïse, basées sur les propres efforts, produit l’opposé de la sanctification. Ce mélange ramène à l’esclavage du péché et lui donne sa force (voir 1 Corinthiens 15:56). Paul leur dit dans sa lettre: “Manquez-vous à ce point d’intelligence? Après avoir commencé par l’Esprit de Dieu, est-ce en comptant sur vos propres ressources que vous allez parvenir à la perfection?” (Galates 3:3 BDS). Paul laisse ainsi comprendre que les prescriptions de Moïse, que les Galates avaient commencé à mélanger à l’Évangile, sont basées sur les propres ressources humaines. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle ces prescriptions de Moïse, autour du décalogue (dix commandements), étaient inefficaces et donnaient même de la force au péché. Ainsi, en comptant sur des moyens humains, il est impossible de parvenir à être semblable à Christ. C’est par l’Esprit de Dieu que l’on parvient à la perfection qui est en Christ.

Et voici la réponse donnée par Paul à comment Dieu donne son Esprit: “Voyons! Lorsque Dieu vous donne son Esprit et qu’il accomplit parmi vous des miracles, le fait-il parce que vous obéissez à la Loi ou parce que vous accueillez avec foi la Bonne Nouvelle que vous avez entendue?” (Galates 3:5 BDS). La Bonne Nouvelle consistait dans le fait de la grâce de Dieu, à laquelle on accède par le moyen de la foi.

IMG_2518Paul sous-entend que ce n’est pas en réponse à l’obéissance à la Loi, aux standards de Dieu et à ses commandements, ni aux prescriptions de Moïse auxquels les Galates avaient commencé à se soumettre, que Dieu donne son Esprit et accomplit des miracles parmi les croyants. Ce n’est pas non plus sur une demande formulée de leur part pour être davantage rempli de l’Esprit. Non, Dieu donne son Esprit et accomplit des miracles parce qu’on accueille avec foi la Bonne Nouvelle de la grâce de Dieu ! Il est intéressant de prendre conscience que Paul s’adresse à des chrétiens, aux chrétiens de la Galatie, donc à des gens qui ont déjà entendu la Bonne Nouvelle et qui avaient reçu l’Esprit de Dieu, par lequel ils avaient commencés. Le verbe “accueillir” est conjugué ici dans un présent continu. Paul permet aussi de comprendre que:

C’est en accueillant continuellement avec foi la Bonne Nouvelle que Dieu donne son Esprit!

La Bonne Nouvelle de la grâce de Dieu a été plus que démontrée en Jésus-Christ, durant toute sa vie, jusqu’à sa mort et sa résurrection. Et la grâce de Dieu a été démontrée depuis, dans la vie de ses disciples (voir Jean 8:31-32, Matthieu 24:25, Actes 11:26). C’est cette réalité de la grâce de Dieu, démontrée en Christ jusqu’à choisir de mourir (cf. Jean 10:18) en démontrant que Dieu ne retourne pas le mal pour le mal (cf. Luc 23:34, Matthieu 5:38-48), qui purifie de la fausse manière des hommes de penser (ce en quoi consiste le péché par définition). Cette purification se produit dans l’union avec le Christ, par un changement de la manière tout humaine de penser, pour l’aligner avec celle de Christ, afin de nous faire paraître saints, irréprochables et sans faute devant Dieu (cf. Colossiens 1:22). Cette réalité est à saisir personnellement par le moyen de la foi en Jésus-Christ, c’est-à-dire la foi dans ses paroles et dans ce qu’il a démontré par sa propre vie. Il s’agit de demeurer dans l’amour du Père céleste que Christ a démontré (cf. Jean 15:3-4, 9). C’est en accueillant avec foi (croire et agir en conséquence) la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, que l’Esprit de Dieu est donné à ceux qui croient. Mais c’est aussi en continuant d’accueillir avec foi cette Bonne Nouvelle de la grâce de Dieu, que le croyant est rempli de l’Esprit de Dieu, et que cet Esprit produit Son fruit en celui qui croit. C’est ce que l’auteur aux Hébreux souligne aussi, indirectement, en disant: “Gardons les yeux fixés sur Jésus, qui nous a ouvert le chemin de la foi et qui la porte à la perfection” (Hébreux 12:2 BDS). Jésus ouvre le chemin de la pleine confiance en Dieu, et porte cette confiance à la perfection. C’est en gardant continuellement les yeux fixés sur la vérité qui est en Christ, la grâce de Dieu, que la perfection se produit en celui qui croit.

C’est en gardant les yeux fixés sur la vérité qui est en Christ, en nourrissant les pensées de la grâce de Dieu, de la vérité du pardon des péchés que Christ a enseignée et démontrée une fois pour toute, que la transformation se produit (cf. Romains 12:2), et que l’Esprit accomplit son œuvre dans le croyant (voir aussi Connaître la vérité: clé de la sanctification et de la liberté). Et de la même manière, c’est aussi en accueillant continuellement avec foi la Bonne Nouvelle de la grâce, que Dieu accomplit des miracles parmi les croyants. Et aussi, que par les croyants eux-mêmes, agissant par la foi dans la grâce de Dieu, il accomplit des miracles pour démontrer au monde la grâce de Dieu, et les attirer ainsi à Lui par son amour (voir Jean 14:12).

C’est afin qu’ils soient remplis de l’Esprit de Dieu, que Paul a dit aux Philippiens: Enfin, frères, nourrissez vos pensées de tout ce qui est vrai, noble, juste, pur, digne d’amour ou d’approbation, de tout ce qui mérite respect et louange (Philippiens 4:8 BDS), et qu’il dit aussi aux Ephésiens: laissez-vous constamment remplir par l’Esprit: ainsi vous vous encouragerez mutuellement par le chant de psaumes, d’hymnes et de cantiques inspirés par l’Esprit, vous louerez le Seigneur de tout votre cœur par vos chants et vos psaumes; à tout moment et pour toute chose, vous remercierez Dieu le Père au nom de notre Seigneur Jésus-Christ (Ephésiens 5:18-20 BDS). Ainsi, c’est en nourrissant les pensées de tout ce qui est conforme à la grâce de Dieu et à la vérité, et par la reconnaissance exprimée à Dieu qui en découle, que le croyant est constamment rempli par l’Esprit. Mais il va de soi que si un croyant se nourrit de chants et de pensées qui ne sont pas conformes à la vérité que Christ a enseignée et démontrée, mais qui transmettent une image de Dieu qui est faussée, ces chants et ses pensées ne peuvent en aucun cas amener ce croyant à être rempli de l’Esprit de Dieu… Car l’Esprit de Dieu est l’Esprit de vérité, c’est Celui qui était en Christ, Christ est la vérité.

Toutefois, il peut être bon de préciser que le Saint-Esprit n’est pas retiré au croyant qui se nourrit de mauvaises pensées contraires à la vérité, car les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables (cf. Romains 11:29). Dieu ne reprend pas ce qu’il donne. Mais le croyant qui nourrit ses pensées de ce qui n’est pas conforme à la vérité qui est en Christ, ne pourra simplement pas être rempli de cet Esprit qu’il a reçu. Par ses mauvaises manières de penser, c’est de ce qui est contraire à l’amour dont il sera rempli (voir Romains 8:4-7, Galates 5:17-21). Un tel croyant sera donc conduit par une nature tout humaine qui est corrompue et non par l’Esprit de vérité qui produit une vie juste et sainte. Ainsi, le fruit qu’il porte ne pourra pas être le fruit de l’Esprit (voir Galates 5:22-23), malgré le fait que l’Esprit de Dieu habite en Lui (voir 1 Corinthiens 6:19). Car il est non seulement nécessaire que l’Esprit de Dieu soit en nous, il est aussi nécessaire de demeurer dans l’Esprit de vérité, la vérité de la grâce de Dieu. Jésus a dit à ceux qui avaient déjà été purifié grâce à l’enseignement qu’il leur a donné: Demeurez en moi, et moi je demeurerai en vous. Un sarment ne saurait porter du fruit tout seul, sans demeurer attaché au cep. Il en est de même pour vous: si vous ne demeurez pas en moi, vous ne pouvez porter aucun fruit (Jean 15:7 BDS). Mais si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, vous l’obtiendrez (Jean 15:7 BDS).

 

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

w

Connecting to %s