L’amour: clé de la plénitude de Dieu

Dans ce qu’il demande au Seigneur pour les chrétiens d’Ephèse, Paul évoque: “Que le Christ habite dans votre cœur par la foi. Enracinés et solidement fondés dans l’amour vous serez ainsi à même de comprendre, avec tous ceux qui appartiennent à Dieu, combien l’amour du Christ est large, long, élevé et profond. Oui, vous serez à même de connaître cet amour qui surpasse tout ce qu’on peut en connaître, et vous serez ainsi remplis de toute la plénitude de Dieu.” (Ephésiens 3:17-19 BDS). Ce qui est important ici, c’est que :

en connaissant l’amour de Christ pour nous, nous sommes remplis de toute la plénitude* de Dieu !

Toutes les choses de Dieu sont accessibles à l’homme par le seul moyen de la foi, Christ habite dans nos cœurs par la foi. C’est ainsi que Dieu agit et exprime son amour inconditionnel (voir aussi La grâce: l’expression de l’amour inconditionnel de Dieu). L’amour dont Paul fait mention ici, c’est l’amour de Christ pour nous. On n’est pas en train de parler de notre amour pour les autres et/ou pour Dieu. Dans sa première lettre de Jean, il est écrit : “Voici en quoi consiste l’amour: ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés…” (1 Jean 4:10a BDS). C’est donc dans cet amour-là, l’amour de Dieu pour nous tel que Jésus-Christ l’a démontré, qu’il nous faut être enracinés et solidement fondés. Et cela provient de la connaissance de la manière dont Dieu nous montre son amour inconditionnel qui peut se résumer ainsi :

A peine accepterait-on de mourir pour un juste; peut-être quelqu’un aurait-il le courage de mourir pour le bien**. Mais voici comment Dieu nous montre l’amour qu’il a pour nous: alors que nous étions encore des pécheurs, le Christ est mort pour nous” (Romains 5:7-8 BDS).

Connaissance 1Cette connaissance surpasse ce qu’on peut en connaître, ce n’est pas seulement une notion intellectuelle. C’est lorsque nous sommes enracinés et solidement fondés dans l’amour (l’amour selon la définition de 1 Jean 4:10a) que nous commençons à comprendre l’immensité de l’amour de Christ, et cet amour-là s’expérimente, se vit, il nous remplit de toute la plénitude de Dieu.

Jean est clair et direct dans sa première lettre: “Mes chers amis, aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et il connaît Dieu. Qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. Voici comment Dieu a démontré qu’il nous aime: il a envoyé son Fils unique dans le monde pour que, par lui, nous ayons la vie” (1 Jean 4:7-9 BDS). L’amour dont Jean fait allusion dans tout ce passage est l’amour “agapê”. Il s’agit de l’amour inconditionnel, celui exprimé par la vie et la mort de Jésus-Christ. C’est un amour qui ne se trouve pas dans l’homme livré à lui-même vivant sans la foi. Et Jean dit que celui qui n’aime pas de cet amour inconditionnel, n’a pas connu Dieu…! Le terme original utilisé ici par Jean pour “connaître” Dieu est ginosko qui signifie avoir une connaissance qui n’est pas seulement intellectuelle, mais une connaissance intime, qui inclue même une notion de ressenti. Le terme est d’ailleurs un idiome Juif pour parler de la relation sexuelle entre l’homme et la femme. Il s’agit là du même terme que Paul utilise en parlant de connaître (ginosko) l’amour de Dieu au-delà de ce qu’on peut en connaître (gnosis qui signifie connaissance dans le sens général de l’intelligence, compréhension).

Là encore, il nous faut faire preuve d’humilité, parce qu’on peut bien prétendre connaître Dieu, mais si nous ne sommes pas animés de cet amour inconditionnel dont parle Jean, alors en réalité nous n’avons pas encore véritablement connu Dieu, au sens intime de son amour pour nous… C’est ce que les textes bibliques nous permettent de comprendre. Certes, nous connaissons peut-être des choses au sujet de Dieu, et avons peut-être une connaissance et une compréhension intellectuelle de l’amour de Dieu, peut-être même qu’on lui parle et qu’on l’entend nous parler, mais la méconnaissance de l’intimité de l’amour de Dieu se démontre par l’absence d’amour “agapê” dans notre vie. Mais Jean nous donne la solution un peu plus loin dans sa lettre, lorsqu’il nous explique comment être animé de cet amour inconditionnel:

Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu nous porte et nous y avons cru. Dieu est amour: celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui” (1 Jean 4:16 BDS). Là encore le terme pour connaître l’amour de Dieu est ginosko, qui est une connaissance intime. Il s’agit donc de demeurer dans l’amour de Dieu pour nous! En demeurant dans son amour, nous demeurons en lui, et il demeure en nous! Notre conscience et notre cœur doivent être saturés de l’amour que Dieu nous porte. Nous devons avoir une connaissance intime de cet amour et y croire… Et ainsi se trouve la clé pour aimer:

Quant à nous, nous aimons parce que Dieu nous a aimés le premier” (1 Jean 4:19 BDS)

Plénitude 2Ceci signifie que c’est l’amour de Dieu pour nous qui produit en nous l’amour pour lui et pour les autres. Il n’est pas possible de connaître véritablement Dieu, dans le sens intime de la connaissance, et ne pas être animé nous-mêmes de son amour inconditionnel, parce que l’amour “agapê” est la nature même de Dieu, et lorsqu’on demeure dans son amour, Dieu lui-même demeure en nous! C’est pour cela que Jean continue en disant: “Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas? Et nous avons de lui ce commandement: Que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.” (1 Jean 4:20-21 NEG79). Le terme traduit par commandement est entole qui signifie aussi ordre, précepte. Dans ce précepte il y a un ordre des choses : celui qui aime Dieu aime aussi son frère. Mais l’homme livré à lui-même, à cause de ses fausses manières de penser au sujet de Dieu, ne peut ni aimer Dieu, ni aimer véritablement son prochain (cf. Romains 8:7), surtout si ce prochain est un ennemi. Mais Jésus-Christ nous a fait connaître l’amour de Dieu dans toute son ampleur. C’est cet amour dans lequel il est nécessaire de demeurer. C’est pourquoi, Jésus a dit à ses disciples : “Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour” (Jean 15:9 NEG79). C’est Dieu lui-même qui fait naître en nous l’amour pour Dieu, par la connaissance intime de son amour qu’il nous a révélé en Jésus-Christ, et c’est cette connaissance intime qui produit inévitablement l’amour pour l’autre. Les “efforts” à fournir ne sont donc pas pour essayer d’aimer, mais pour comprendre dans toute sa profondeur et s’immerger dans l’amour de Dieu pour nous, pour le connaître intimement. Là se trouve la clé de la plénitude de Dieu et la source de l’amour du prochain. En résumé :

Plus je connais intimement combien Dieu m’aime, plus j’aime Dieu et plus j’aime mon prochain !

* La plénitude est l’état de ce qui est à son plus haut degré de développement, qui est dans toute sa force, son intensité, son intégralité.
** Autre traduction: pour un homme de bien

2 thoughts on “L’amour: clé de la plénitude de Dieu

  1. J’ai été très édifié en lisant cet article. J’ai tout de suite compris que Jésus est la manifestation de l’amour parfait de Dieu. Puisque toutes choses subsistent en Jésus et tout a été créé par lui et pour lui (Colossiens 1, 15-18). Donc, croire en Jésus, c’est croire en l’amour de Dieu. Merci

  2. Merci pour ce retour encourageant. C’est là, le cœur derrière ce site: aider à une connaissance intime de l’immensité de l’amour de Dieu qui dépasse tout ce qu’on peut en décrire. Dieu est Amour et toute chose découle de cette caractéristique essentielle de qui est Dieu. Que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de sa nature même. Fraternellement en Christ, Yannick

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s