L’amour fait grandir dans la foi

Hands Holding a Seedling and SoilDans sa réponse aux Corinthiens sur leur question en rapport aux viandes sacrifiées aux idoles, Paul commence ainsi: “Passons au problème des viandes provenant d’animaux sacrifiés aux idoles. «Nous possédons tous la connaissance voulue,» dites-vous. C’est entendu, mais cette connaissance rend orgueilleux. L’amour, lui, fait grandir dans la foi” (1 Corinthiens 8:1 BDS).

Il est écrit ici que la connaissance évoquée par les Corinthiens rend orgueilleux, et dans ce passage Paul met en opposition la connaissance qui rend orgueilleux et l’amour.

Le terme ici pour connaissance est gnosis qui signifie la connaissance dans le sens général d’intelligence, de compréhension. La connaissance sans l’amour comme fondation se retrouve avec une prétention à se considérer comme supérieur par la connaissance. Il en découle une sagesse tout humaine qui ne fait pas appel au moyen de la foi, mais qui agit selon les principes de ce monde, et qui bien souvent cherche à être justifié par les œuvres, dans un fonctionnement au mérite. En réalité, c’est l’orgueil que nourrit la connaissance qui est dépourvue d’amour. L’amour ici est le terme agapê. C’est cet amour inconditionnel qui ne se trouve pas dans l’homme livré à lui-même vivant sans le moyen de la foi, mais cet amour qui se trouve dans celui qui se sait profondément aimé inconditionnellement par Dieu et qui connait Dieu conformément à la vérité qui est en Jésus-Christ. (voir aussi L’amour: clé de la plénitude de Dieu). L’orgueil et l’amour inconditionnel sont incompatibles. Car celui qui croit qu’il est profondément aimé inconditionnellement et parfaitement accepté par Dieu, tel que Jésus-Christ l’a fait connaître, n’a plus rien à prouver à qui que ce soit. Sa valeur et son identité sont alors en Dieu, par la foi en Jésus-Christ, et non plus dans une connaissance qu’il évalue comme inférieure ou supérieure aux autres. Ainsi, l’amour (agapê) éteint l’orgueil qui n’a plus de raison d’être dans le cœur de celui qui connait Dieu et se sait aimé inconditionnellement par lui.

La lettre aux Hébreux 12:2 nous dit que Jésus est celui qui fait naître la foi et qui la mène à la perfection. Comment cela se produit-il? Jésus-Christ nous révèle la vérité concernant l’amour inconditionnel pour nous de notre Père céleste, le seul vrai Dieu. La connaissance de l’amour de Dieu pour nous a pour conséquence la confiance en lui, la foi, cette ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas (cf. Hébreux 11:1). C’est ainsi que l’amour fait grandir dans la foi. Sans l’amour agapê, la connaissance rend orgueilleux.

C’est aussi pour cela que Jésus a fait savoir à ses disciples : “Comme le Père m’a toujours aimé, moi aussi je vous ai aimés; maintenez-vous donc dans mon amour (agapê)” (Jean 15:9 BDS).

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

w

Connecting to %s